Méditation

bouddha-e1443560228989La méditation existe depuis plus de 2000 ans dans la philosophie bouddhiste, mais voilà que l’on s’y intéresse de plus près en Occident depuis quelques dizaines d’année.

Il existe différentes sortes de méditations, mais celle dont on parle le plus est la méditation de pleine conscience. Cette dernière consiste à se focaliser sur l’instant présent, sur ses sensations internes et ses perceptions. En gros, cela veut dire mettre toute notre attention sur ce que l’on éprouve, ressent, sans jugement, sans attente. C’est être capable de s’arrêter et observer les yeux fermés, ce qui se passe à l’intérieur de soi et à l’extérieur de soi. Par exemple, ça peut être d’observer sa propre respiration ou encore voir passer les innombrables pensées qui nous habitent, mais sans toute fois s’y accrocher. C’est être dans l’instant, sans attente. C’est être observateur de soi-même et de l’environnement sans jugement.

La pleine conscience est un état d’être où on ne cherche pas à analyser mais plutôt à éprouver ce que l’on vit. Donc, si tu vis de la tristesse, ce n’est pas de l’ignorer mais plutôt de la vivre, de la ressentir. On cherche donc à accepter son émotion et non à l’amplifier. Je sais, certains me diront que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est comme dans n’importe quoi, plus tu pratiques, plus tu t’améliores. Personne n’est devenu pianiste sans y avoir consacré du temps.